Dans le discours du Trône de janvier 2001, le gouvernement du Canada a indiqué que « la dualité linguistique du Canada est au cœur de notre identité canadienne et constitue un élément clé de notre société dynamique. » Le Secrétariat du Conseil du Trésor fait aussi sien l'engagement envers la promotion et la protection des deux langues officielles, en coopération avec le Commissariat aux langues officielles, Communication Canada et Patrimoine canadien, en lançant un projet de recherche conjoint sur les attitudes actuelles face à l'utilisation des deux langues officielles au sein de la fonction publique du Canada. Les résultats de cette recherche serviront de base à des initiatives précises de marketing social et de communications.

Cette étude a pour objet de préciser les attitudes actuelles face aux langues officielles au sein de la fonction publique et de cerner les perceptions d'entraves psychologiques, structurelles et culturelles à l'apprentissage et à l'utilisation de la langue seconde en milieu de travail. Il s'agit plus précisément de déterminer les attitudes face aux langues officielles dans la fonction publique et la mesure dans laquelle elles sont acceptées, d'évaluer le niveau de satisfaction des fonctionnaires en regard de la dualité linguistique au travail, de cerner les entraves à l'amélioration des attitudes et de trouver des façons d'accroître le niveau d'acceptation et d'utilisation des deux langues officielles en milieu de travail. Les résultats aideront à élaborer une nouvelle approche inspirée de nos valeurs essentielles et aboutissant à des changements durables. L'objectif est de dépeindre la situation dans l'ensemble du gouvernement, par secteur, et non pas de l'analyser dans des ministères ou des organismes précis.

L'étude sera réalisée dans la Région de la capitale nationale et dans d'autres parties du pays, y compris dans des régions bilingues, unilingues anglaises et unilingues françaises en matière de langue de travail. Elle s'intéressera à toute la hiérarchie des fonctionnaires, des cadres supérieurs aux employés de première ligne, appartenant aux deux groupes de langues officielles, de tous âges et de toutes appartenances culturelles. Elle analysera la situation dans divers ministères et organismes pour lesquels le Conseil du Trésor est l'employeur, mais pas dans les sociétés d'État.

Cette recherche sera à la fois quantitative et qualitative. Une partie du volet qualitatif se déroulera entre le 26 novembre et le 7 décembre à Vancouver, à Sudbury, à Montréal et dans la Région de la capitale nationale. Il s'agira de groupes de discussion en personne et en ligne, et d'entrevues avec des dirigeants. En mars prochain, des activités similaires seront organisées dans d'autres villes. Le volet quantitatif de la recherche prendra la forme, en janvier et février prochains, d'une enquête téléphonique auprès de 5 000 employés. Il aura pour objet de donner une image statistiquement valide des attitudes et des perceptions. Les personnes interrogées auront besoin d'une quinzaine de minutes, pendant leurs heures de travail, pour répondre aux questions.

Cette étude sera réalisée par le NFO CF group Inc. de Montréal. Cette entreprise a une vaste expérience de la cueillette de données sur l'opinion publique.

Si vous êtes invité à participer à cette enquête, nous vous invitons vivement à le faire.