Comité des postes isolés et des logements de l'état

Les résultats de l'enquête sur les indices d'indemnité de vie chère (IVC) des Territoires du Nord-Ouest, Nunavut et le Nord de la Colombie-Britannique menée par Statistique Canada au cours des mois de février et mars 2005, ont étés communiqués récemment au Conseil national mixte et au Comité des postes isolés et des logements de l'État (CNM-CPILE). Bien que la majorité des indices des postes étudiés ont subi soit une augmentation de leur niveau de classification ou sont demeurés au même niveau, les indices de Yellowknife et Rae ont subi une diminution d'un niveau. Par conséquent, l'allocation de l'IVC a été ajustée du niveau 3 au niveau 2 à Rae et du niveau 2 au niveau 1 à Yellowknife. Les changements seront en vigueur dès le 1 février 2006. (Voir Appendice C : http://www.tbs-sct.gc.ca/pubs_pol/hrpubs/ipgh-dpill/ipghdc_f.asp

Afin de mieux informer les employés affectés par des diminutions de l'IVC, le CNM-CPILE a entrepris de fournir une explication des résultats de l'enquête sur l'IVC quand l'IVC subit une diminution.

Explication :

En vertu de l'entente sur la méthodologie, l'allocation d'indemnité de vie chère (IVC) est payée lorsque le coût du panier de biens et services au poste isolé excède le coût du panier de biens et services dans la ville de référence, dans le cas présent Edmonton, d'au moins 15 %.

L'enquête de Statistique Canada conduite en 2001 indiquait que le coût du panier de biens et services à Yellowknife et à Rae dépassait le coût du panier de biens et services d'Edmonton de 20 à 25 %, cet écart est maintenant réduit. L'enquête de 2005 indique que le coût du panier de biens et services à Yellowknife et à Rae ne dépasse maintenant que de 15 à 20 % le coût du panier de biens et services d'Edmonton.

Les détails reliés à la méthodologie utilisée se trouvent dans le « Guide des taux et indemnités du Conseil national mixte », disponible à l'adresse Internet suivante : http://www.njc-cnm.gc.ca/doc.php?lang=fr&did=117

Les employé(e)s ministériels ou les membres du personnel régional ayant des questions à cet égard devront les poser au responsable ministériel compétent, qui, au besoin, pourra contacter les agents compétents du Secrétariat du Conseil du Trésor.